IMG_0618Quand Gringo a un cours, il a de nombreuses groupies, toute une ribambelle de jeunes filles qui disent que Gringo il est beau, il est gentil, toutes voudraient avoir un Gringo...

"Prends pas la grosse tête Gringo !"

Bon, mais au boulot maintenant, Marie-Pierre t'attends de pied ferme et il va falloir bosser dur !

Le gros problème de Gringo est...qu'il est feignant comme une couleuvre, moins il en fait miex il aime...

Donc, depuis qu'il est arrivé au club, on lui dit qu'il va falloir avancer sans se retenir et sans rechigner au travail (comme il sait bien le faire...).

MVI_0633_002_0001Donc, le travail du moment, est qu'il doit développer ses foulées et trotter et galoper en s'étendant et en poussant un peu plus du derrière. (Ca le changera...).

Gringo comme à son habitude regardait à droite ou a gauche et faisait le touriste en villagiéture...

Et que neni, ç'est pas comme ça que ça marche, Marie-Pierre me dit de l'occuper un maximum, voltes, demi-voltes, dès qu'il fait semblant de se détourner de sa cavalière - c'est à dire du paquet qu'il a sur le dos -

Et ça marche, je sens le Gringo plus à mon écoute, moins en défense et moins enclin à penser à me gicler de son dos.

MVI_0640_0001Nous terminons notre séance sur une bonne impression même si il y a encore beaucoup de travail (du cheval comme pour (surtout)  la cavalière) par du pas espagnol, récompense pour Gringo qui aime cela.

Et comme pour m'impressionner, il développe bien son air, ne rechigne pas et fait même quelques pas seul sans aide à pied.

"L'école te fait du bien Gringo, on y retournera... "

MVI_0639_0001

Gringo à Matignicourt
Vidéo envoyée par patriciah51