On imagine bien l'affolement du cheval !